En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
frendees
Septembre 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Camille Guérin est co-inventeur avec Albert Calmette du vaccin B.C.G.
(Bacille Calmette Guérin) destiné à lutter contre la tuberculose


Camille guerinCamille Guérin est né le 22 décembre 1872 à Poitiers. Son père Eugène Guérin, dirigeait une entreprise de travaux publics à Poitiers et sa mère, Marie-Augustine élève leurs enfants (Abel et Camille). Rien ne prédestine Camille Guérin, à devenir vétérinaire.
 
Pourtant, la mort prématurée de son père emporté par la tuberculose en 1882, et le remariage de sa mère avec un vétérinaire de Châtellerault, Auguste Venien, vont tracer très tôt la voie de Camille Guérin.
 
Camille et son frère Abel poursuivent ainsi leurs études à Châtellerault, au lycée Descartes. Puis, tandis qu'Abel devient pharmacien à Champagne-Mouton (16), Camille, influencé par la profession de son beau-père, opte pour l'école vétérinaire de Maisons-Alfort.
En 1892, il est reçu au concours d'entrée de cet établissement, l'année même de sa réussite au baccalauréat.

Ses études
camille guerin certificatTrès intéressé par la microbiologie, Camille Guérin travaille dans le service des maladies contagieuses de Maisons-Alfort, nouvellement créé. Excellent élève, il se fait remarquer par le Professeur Nocard (1850-1903) professeur reconnu qui a eu le mérite de percevoir (1881) l'importance d'une collaboration entre médecins et vétérinaire, qui admet Camille Guérin à ses côtés dans son laboratoire.
 
En 1896, Camille reçoit son diplôme. Cependant, il demande à rester un an de plus auprès de son maître, qui lui a transmis sa vocation.
En 1897, Edmond Nocard le recommande à Albert Calmette (1863-1933) médecin et bactériologiste, qui est chargé de créer l'institut Pasteur de Lille... Ce dernier écrit à Camille Guérin pour lui demander de le seconder dans ses recherches à Lille. C'est le début d'une émouvante collaboration, de tous les jours, de toutes les heures, qui ne finira qu'à la mort de Calmette.

Cette même année, Camille Guérin débute en qualité de préparateur, chargé de la production des sérums antivenimeux et du vaccin antivariolique. A partir de 1900, il se consacre presque exclusivement aux deux sujets d'étude qui occuperont la majeure partie de sa carrière scientifique : la vaccination Jennérienne et la tuberculose.
 
C'est en octobre 1900 qu'il se marie à Châtellerault avec Marie Lavergne, avec comme témoins, Edmond Nocard et Albert Calmette. Un garçon Pierre (1901-1994) et une fille Camille (1905-1990) naitrons de cette union.

Ses recherches
camille guerin et calmetteEn 1905, Calmette nomme Camille Guérin chef de laboratoire. Il poursuit ses travaux de recherches. Dans les années 1905 - 1915, il publie, en collaboration avec Calmette, une série de mémoires relatifs au mécanisme de l'infection tuberculeuse.
A partir de 1908, Guérin renforce ses recherches sur la tuberculose. Avec Calmette, il étudie un bacille tuberculeux d'origine bovine. Lorsque la guerre éclate en 1914, ces expériences se poursuivent quelques temps dans les laboratoires et étables de l'institut Pasteur, malgré l'occupation allemande.
Malheureusement, en 1915, les deux scientifiques cessent leurs recherches pour échapper aux perquisitions. Puis Camille Guérin doit faire face à une difficulté professionnelle, à laquelle s'ajoute un malheur personnel :
Calmette est rappelé à Paris en 1917 pour assurer la sous-direction de l'institut Pasteur, à la place de Metchnikov (1845-1916), bactériologiste russe, prix nobel de médecine, décédé pendant la guerre .
Marie Guérin son épouse, revenue auprès de son mari après avoir conduit leurs deux enfants en sécurité à Vouneuil sur Vienne en la maison familiale de Chabonne, succombe d'une méningite tuberculeuse en 1918. Camille Guérin fait venir ses enfants à Lille, afin qu'ils poursuivent leurs études auprès de lui.

La naissance du B.C.G
camille guerin bcgLe cœur lourd, Camille Guérin reprend cependant ses expériences. Malgré la distance qui le sépare de Calmette, leur collaboration se poursuit. Ils se rencontrent à plusieurs reprises pour confronter leurs expériences, assistent à de nombreux congrès et rédigent ensemble plusieurs publications.
En 1919, il est nommé Chef de service à l'institut Pasteur de Lille, tandis que Calmette vérifie l'innocuité de son vaccin sur des rongeurs de laboratoire.
En 1921, 13 ans après le premier ensemencement, tout est prêt pour appliquer ce vaccin, à l'homme. Le docteur Weill-Hallé, réalise la première application.
C'est une véritable réussite qui permet de multiplier les vaccinations, de conclure à l'innocuité, puis à l'efficacité de la méthode... Le BCG est né !
Sept années se succèdent alors sans une ombre : le vaccin est parfaitement toléré et appliqué à des centaines d'enfants. Petit à petit, la prévention par le BCG s'étend à de nombreux pays, avec succès...
 
En 1928, Camille Guérin est rappelé par Calmette à l'institut Pasteur de Paris pour prendre la responsabilité du service de tuberculose, nouvellement créé.

L'affaire Lübeck
camille guerin equipe medEn 1930, coup de tonnerre à Lübeck (Allemagne) : sur 242 vaccinés, 68 meurent de la tuberculose et une centaine sont gravement atteints par la maladie. Un scandale international sans précédent éclate : on accuse le BCG d'avoir recouvré subitement toute sa virulence. Le B.C.G est dès lors condamné.
Calmette et Guérin se défendent et l'avenir leur donne très vite raison lors du Congrès International d'Oslo contre la tuberculose en1930. En effet, le tribunal de Lübeck confirme en 1932, que la souche de BCG, en provenance de l'institut Pasteur avait été confondue avec une culture virulente.
Albert Calmette ne se remettra jamais des attaques contre le vaccin contre la tuberculose et décèdera prématurément, le 19 octobre 1933. Camille Guérin ressent douloureusement, après 36 années de travail en commun, la perte de Calmette ; Quinze jours plus tard, le Directeur Emile Roux (1853-1933), (médecin, immunologiste, proche collaborateur de pasteur) décède également et Guérin perd ainsi ses deux Maîtres et amis. Camille Guérin très peiné par ces disparitions va cependant connaître le privilège, rare pour un scientifique, de voir le plein épanouissement et le succès toujours grandissant de son œuvre. En 1934, Camille Guérin rentre à l'académie de Médecine.
 
En 1945, alors qu'il peut prendre sa retraite et aller habiter désormais à Vouneuil sur Vienne, près de son fils, il préfère rester à l'institut Pasteur de Paris pour faire profiter de sa longue et précieuse expérience à ses jeunes collègues. Il vivra simplement dans son laboratoire à l'Institut Pasteur de Paris et demeure ainsi auprès de sa fille Camille et de ses petits enfants (Bernard et Pascal).
 
Camille Guérin deviendra en 1951, président de l'académie de médecine et deviendra en 1958, Grand Officier de la Légion d'Honneur ; il s'occupera des campagnes de lancement du timbre antituberculeux organisé par le Comité Nationale de Défense contre la Tuberculose et relayé par les enfants des écoles chargés de vendre le timbre antituberculeux qui permettait d'apporter chaque année un message éducatif en même temps que de collecter des ressources financières. Désormais, la lutte contre la tuberculose ne représente plus une mission prioritaire. En 2000, Le Comité National contre les maladies respiratoires et la tuberculose est donc devenu Le Comité National contre les Maladies Respiratoires. Aujourd'hui, l'obligation de vaccination par le BCG chez l'enfant et l'adolescent a été suspendue officiellement au cours de l'été 2007, au profit d'une recommandation forte, dans certaines régions de vaccination d'une population plus ciblée :
  • En Ile de France (une des régions les plus touchées par la tuberculose) ou encore la région PACA ;
  • En Guyane (l'autre région la plus atteinte) ;
  • Les enfants nés dans les pays concernés par des épidémies de tuberculose (Afrique subsaharienne, Asie...) ; ceux en contact avec des adultes venant de ces pays ;
camille guerin timbre antituberculeux
Timbre anttuberculeux de 1934
Ses passions
camille guerin chez luiMalgré la retraite, Camille Guérin continue de s'intéresser à la lutte contre la tuberculose dans le monde, mais il apprécie de plus en plus ses vacances à Chabonne, dans l'intimité familiale. Botaniste et géologue par passion, Guérin s'intéresse à l'histoire du Poitou, à ses monuments, ses églises romanes, à tous les vestiges du passé des villes de Poitiers et Châtellerault. Il n'est pas rare de le rencontrer sur les chemins de Vouneuil et sur le Pinail, accompagné de ses enfants pierre et Camille et de ses petits enfants (Bernard, Pascal et Françoise).
 
 camille guerin enfantscopie                                               camille guerin famillecopie
Camille GUERIN entouré de ses enfants                                          Camille GUERIN assis entouré de ses (Pierre et Camille)  traversant le pont de Bonneuil-Matours            enfants et leurs conjoints                                                       
 
Camille Guérin aimait aller à la foire de Bonneuil-Matours le samedi matin où il rencontrait entre autre Maurice Fombeure (célèbre poète local) au café « Chez Blanche ». Monsieur Guérin, comme l'appelaient humblement les habitants de Vouneuil sur Vienne, était quelqu'un de très matinal, il allait tous les dimanches matin à la messe dominicale où il croisait une autre prestigieuse Pasteurienne et bénévole, Madame la Vicomtesse Yvonne de Lestrange, héritière du château de Chitré et de son moulin.


yvonne delestrange1copie                                                                                    maurice fombeurre1copie

Yvonne De Lestrange  (1892-1977)                                                    Maurice Fombeure (1906-1981)
Chercheur bénévole à l'Institut Pasteur de Paris                                  Écrivain et poète
Cousine par alliance de l'écrivain aviateur A. de Saint-Exupéry

Le 9 juin 1961, Camille Guérin s'éteint à l'hôpital Pasteur de Paris. Il est inhumé auprès de son épouse à Châtellerault. Camille Guérin vivra jusqu'à sa disparition, une vie modeste et de travail, ne quittant Paris que pour se rendre dans la propriété familiale de Chabonne où vivent encore aujourd'hui, ses petits enfants Bernard et Françoise.

Sa famille est restée très attachée à perpétuer la mémoire de Camille Guérin et de ses travaux, si indispensable à la santé.

L'association Camille Guérin (loi 1901) a créé une exposition sur la vie et l'œuvre d'Albert Calmette et de Camille Guérin, sur la tuberculose, maladies infectieuses respiratoires, et sur la découverte du vaccin (le B.C.G) Bacille Calmette-Guérin ainsi que sur l'histoire du timbre ; avec comme objectif de réaliser un musée à Vouneuil ou dans les environs, et continuer à rendre hommage à ce bienfaiteur de l'humanité qu'était Camille Guérin.

Tout document, archives sur Camille Guérin et sur Vouneuil sur Vienne intéresse l'association. Vous pouvez également soutenir l'association sous toute forme (dons, écrits,films...).
 
Contact de l'association (loi 1901) : association Camille Guérin
Chabonne 86210 Vouneuil Sur Vienne
05 49 85 10 40

Liens internes :
Vie associative : Annuaire Associatif : Association CALMETTE et GUÉRIN
Mentions Légales : Crédit photos, remerciements

Liens utiles :
Institut Pasteur Camille Guérin
Institut Pasteur Lille
Aider Pasteur
Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort
Medarus : Médecins, Ardèche et Nouveau Monde
Comité National Contre les maladies respiratoires - CNMR
Académie Nationale de Médecine
Académie Vétérinaire de France
Académie des Sciences
Institut national de prévention et d'éducation pour la santé - INPES
CHU Poitiers
Centre Hospitalier Camille Guérin Chatellerault
Lycée Camille Guérin Poitiers