En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
French English German Spanish
Mai 2017
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

RENÉ PLOURDE ou PELOURDE
Un pionnier en Nouvelle France

plourde-copie
René Plourde fut baptisé le 15 juillet 1667 à Vouneuil sur Vienne, aux Brochalières. Il était le fils de François Plourde et de Jeanne Gremillon.
 
Il décida à 18 ans, qu'il partirait un jour pour le Québec. Le travail de la terre, il connait. Paysan, il sait qu'en Nouvelle France, il pourra obtenir un lopin de terre. Propriétaire, c'est le rêve qu'il fait, en espérant des jours meilleurs.
 
En 1692, alors âgé de 27 ans, il immigra vers la Nouvelle-France, en s'engageant pour trois ans au Sieur Claude Aubert, à titre de domestique. Donc de 1692 à 1695, il fût au service de cet employeur. C'était le moyen de payer le passage de l'autre côté de l'Atlantique.
 
En 1695, en compagnie de quelques amis, il se rendit à Kamouraska pour y prendre lui aussi une terre. La terre qu'avait choisi René Plourde était voisine de celle d'une connaissance, sur le côté du sud-ouest.
 
En cette même année, notre homme généreux fut parrain du jeune fils d'un Amérindien. Il fut également témoin lors du mariage d'un de ses amis à Rivière-Ouelle, Kamouraska, Québec.
 
Le dimanche 24 août 1697 à 17h, devant le recteur de la Bouteillerie, notre Acadien épousa Jeanne-Marguerite Bérubé. Elle était habillée de ses plus beaux vêtements. Elle était l'aînée de la famille Bérubé. René avait deux fois l'âge de sa promise.
Le 24 février 1708, René et Jeanne-Marguerite Plourde moururent, laissant derrière eux 5 enfants de moins de dix ans et un nouveau-né. Les enfants furent élevés par de la parenté et des amis. En ces temps, les liens du coeur et du sang fournissaient ce que les services sociaux fournissent aujourd'hui. La foi et la charité, lorsque joints à la confrérie humaine, peuvent accomplir les choses les plus incroyables et grandes. Le tuteur des enfants divisa la terre en quatre arpents de fronts par quarante-deux de profondeur, à part égale pour chacun des 5 enfants survivants du couple.
 
René Plourde n'avait que 43 ans à sa mort et son épouse en avait 28.
 
Une messe a été célébrée par l'abbé Fouillet le 10 juillet 1988, en mémoire du migrant René Plourde, en l'église Saint-Etienne

Liens utiles :